Villesavin : le colombier retrouve sa splendeur

12
juillet 2019

Cinq mois de travaux ont été nécessaires pour rénover le colombier du château de Villesavin. Les entreprises locales ont été sollicitées. C’est une nouvelle jeunesse qui vient d’être donnée au colombier du château de Villesavin, à Tour-en-Sologne.

« Nous venons de travailler pour les 200 à 300 ans à venir. Nous mettons quelques générations à l’abri », se réjouit Véronique de Sparre, propriétaire des lieux, devant la beauté retrouvée de l’édifice. « Si on ne l’avait pas fait maintenant, l’intérieur se serait dégradé. » Le début du chantier s’est accéléré quand elle a déposé son dossier de rénovation auprès de la « Mission Stéphane Bern » et de son fameux Loto du patrimoine et qu’elle a su que son projet était retenu. Une agréable surprise qui garantissait l’apport d’un financement de 10 % des travaux via la « Mission Bern » et à hauteur de 60 % de la part de la Direction régionale des affaires culturelles. Les propriétaires du château ont aussi pu compter sur une subvention de 8.000 € du conseil départemental, sur le prix de la Fondation François Sommer (25.000 €), sur une collecte participative et sur l’aide de l’Association des amis de Villesavin. « Ce plan de financement était totalement inespéré », confie la propriétaire. « Sans cela, nous aurions dû emprunter. » 

Une sonorisation pour le colombier : Les artisans ont donc pu s’atteler à l’ouvrage dès la mi-janvier. Travail de la pierre, réfection des lucarnes, de la corniche, des bas de charpente, de la couverture en ardoises… autant de tâches qui étaient à accomplir sur ce monument à part entière. Le tailleur de pierres Erick Julien, installé à Tour-en-Sologne, et la société de charpente- couverture Thillier de Mont-près-Chambord sont intervenus avec minutie sur le colombier, sous le regard expert du cabinet d’architectes Trait Carré, situé dans le Cher. « Il y a quinze ans, sur un monument classé, on n’aurait pas pu solliciter des entreprises du coin. On nous imposait des artisans agréés. » Le pigeon (mesurant près d’1,80 m de sa base à sa tête) qui trône sur l’édifice a également fait l’objet d’une restauration complète de la part de Florian Joly, couvreur chez Thillier. En guise de touche finale, le colombier devrait être sonorisé avec les bruits d’envol de pigeon et de roucoulement captés par les preneurs de sons de Laurent Charbonnier. Au château de Villesavin, les chantiers ne s’arrêtent jamais. Les propriétaires ont demandé un devis pour la réfection de l’enduit de l’orangerie, puis un autre pour la rénovation du perron, de la loggia et de deux lucarnes. 

Actualités liés

2
avril 2019
L’entreprise Thillier construit l’Eden

L’entreprise Thillier, construit l’Eden pour les jardins du chateau de Chaumont.

Pour voir l’article c’est ici.

12
février 2019
On parle de Thillier SARL dans la Nouvelle république

On parle de notre entreprise Thillier SARL, dans le journal local, la nouvelle république.

Vous trouverez l’article ici.